Espaces Naturels Sensibles

Réserve Naturelle Nationale du Vallon de Bérard

  • Commune : Chamonix-Mont-Blanc

Formées essentiellement de roches siliceuses et cristallines, les Aiguilles Rouges constituent un observatoire privilégié, face aux glaciers et aux sommets du massif du Mont-Blanc.

La réserve naturelle du Vallon de Bérard s’étend sur le versant nord de la chaîne des Aiguilles Rouges, en rive droite du torrent de l’Eau de Bérard. Elle culmine à 2965 m à l’Aiguille du Belvédère, et son point le plus bas est à 1700 m dans le vallon de Bérard. La majeure partie du territoire recouvre les étages alpin et nival, et est marqué par la présence de petits glaciers reliques. Le vallon de Bérard est un ancien cirque glaciaire qui abrite encore quatre glaciers suspendus dont les moraines alimentent les formations de versant, éboulis et éboulements qui tapissent la pente et l’ancien replat glaciaire de blocs et alluvions. Sur ces blocs et éboulis cristallins se développe une flore diversifiée. Vingt espèces rares ou protégées sont recensées, dont six protégées en France. La forêt naturelle en équilibre avec le sol, le climat et avec toutes ses composantes est parfois décimée par les avalanches. Qu’il s’agisse de pessière, de mélézin ou de cembraie, elle est alors remplacée par de vastes brousses de rhododendron, surmontées par des landines, puis par des pelouses alpines. L’aulne vert colonise les couloirs d’avalanches. La faune est typique des zones de haute montagne, avec des espèces emblématiques comme le bouquetin, le chamois, le tétras lyre, l’aigle royal ou le tichodrome. Le col de Bérard constitue enfin un important couloir de migration.